Prendre soin des autres
  • Accueil
  • > Non classé
  • > De l’entretien des cautères, fonticules, vésicatoires et autres setons

De l’entretien des cautères, fonticules, vésicatoires et autres setons

cautres.jpg

 cautresanciens.jpg

 

Le cautère est une petite plaie artificielle établie en vue d’entretenir une suppuration active continue. Il diffère du vésicatoire à demeure qui lui, n’entretient qu’une suppuration superficielle . Le cautère travers la peau et attire l’humeur nocive et opiniâtre des profondeurs .

Pour entretenir le cautère, on place dans la plaie un pois ou un morceau de racine d’iris aussi appelée « pois à cautère » .On prend soin d’attacher le pois avec un fil, ce qui permet le lendemain, de le retirer plus facilement . Si le cautère a tendance à descendre, on colle le fil à la peau avec le pansement et la lourdeur du pois ne fait plus gagner le cautère vers le bas .

Par dessus le cautère, on place un morceau de diachylon ou mieux, une feuille de lierre recouverte d’un linge pour recevoir les humeurs et d’une bande qui maintient le tout en place .Si le cautère est grand on peut y mettre plusieurs pois .

Si le cautère ne »jette » pas assez, il faut graisser le pois avec de la pommade épipastique pour le faire « tirer » . Mais ne jamais graisser la feuille de lierre, ce qui risquerait d’irriter la peau autour du cautère .

Si le cautère est trop douloureux, pansez-le 2 fois par jour et recouvrez-le d’un cataplasme émolient à base de farine de lin, ou de fécule, à défaut de mie de pain, de carottes râpées, de pommes de terres cuites ou même encore d’oignon ordinaire écrasé, d’ail cuit si vous ne craignez pas l’odeur .

Pour supprimer un cautère, un vésicatoire ou un seton, il faut bien se rappeler que ces exutoires doivent être comparés à une porte par laquelle les humeurs sortent du corps . Les supprimer revient à fermer la porte et à faire rentrer les humeurs qui gagneront alors des organes délicats . Le mieux, c’est de purger pour évacuer ces humeurs . Mais n’attendez rien d’une simple purgation de quelques jours répétée 2 à 3 fois par jour .Elle doit être continue jusqu’à ce que le sang soit complètement purifié .Comptez plusieurs semaines voire même des mois parfois .

Nous vous donnons à ce sujet le même conseils qu’aux dartreux : « Si vous n’avez pas le courage de suivre le traitement purgatif assez longtemps, gardez donc la suppuration artificielle qui empêche le sang de s’encombrer d’humeurs qui risquent de vous amener des maladies plus graves .

18 mars, 2007 à 8:36


Un commentaire pour “De l’entretien des cautères, fonticules, vésicatoires et autres setons”


  1. backpain treatment écrit:

    Really helpful, looking onward to coming back.|


Laisser un commentaire