Prendre soin des autres
  • Accueil
  • > Non classé
  • > Les Névroses, les Bévues, les Berlues, les vésanies et tout le tintouin

Les Névroses, les Bévues, les Berlues, les vésanies et tout le tintouin

 

FreudCe sont toutes ces maladies sans fièvre, qui, de toute évidence, prennent naissance dans le système nerveux et dans lesquelles il est impossible de découvrir une quelconque altération des organes .

Ainsi, les névroses sont excessivement nombreuses et excessivement variées . Les une sont douloureuses, comme les névralgies, les autres indolentes . Certaines parfois font ressentir des choses malsaines dans les organes de l’accouplement, sans qu’il n’y ait point d’atteinte à cet endroit là .La migraine, la gastralgie, l’asthme, la danse de st Guy, l’épilepsie, les pâmoisons sont des névroses aussi bien que l’hypochondrie, l’hystérie, les hallucinations,etc…

Les névroses sont surtout le fait des personnes nerveuses, impressionnables, surtout lorsque déjà leurs parents en étaient atteints . Mais ces affections ne se seraient pas développées si les personnes prédisposées n’avaient pas eu le sang affaibli et appauvri, parfois de longue date, soit par suite de chagrins, de dépits amoureux,d’ennuis, d’isolement moral, soit par suite de travaux sédentaires, de tension d’esprit, de manque d’activité corporelle .

Suivre avec la constance nécessaire les purgations permettra à la plupart des névrosiques de retrouver la santé ou du moins de l’améliorer considérablement .

Dans les névroses, ce qui étonne le plus l’observateur, c’est que tous les sens sont pervertis . On peut voir parfaitement de jour comme de nuit des objets qui n’existent pas, entendre des bruits sans cause réelle, des paroles que personne n’a prononcées .On peut même éprouver dans les organes internes des sensations qui font croire à la présence d’animaux, ou à des agissements de forces surnaturelles .

Le plus triste c’est que les personnes affectées de névroses n’ont en fait rien d’apparent, leur corps est parfaitement sain. Souvent, elles découragent les médecins .Et pourtant elles souffrent mortellement et sont souvent traitées,ces infortunées, même par leurs meilleurs amis, de malades imaginaires .

18 mars, 2007 à 16:35


Laisser un commentaire