Prendre soin des autres

Le Satyriasis

 satyre.jpgjcsphallusimpudicus21528.jpg
L’affection est masculine et survient souvent avec les chaleurs .L’homme est tout à coup en proie à une ardeur érotique indomptable et à une érection quasi continuelle, à des éjaculations répétées s’accompagnant souvent d’une exaltation, de délires et d’hallucinations .

Le satyriasis touche de préférence des célibataires, des religieux ou des militaires à la suite d’une trop longue abstinence . Il est peut être aussi la cause d’une imagination détraquée .Parfois aussi il fait suite à quelques excès vénériens .

L’homme est alors irrémédiablement attiré vers les femmes, son imagination est obsédée par des images lascives, son sommeil est troublé par des rêves érotiques interrompus par des pollutions qui ne soulagent pas . Et la vue, l’ouïe, l’odorat, tous les sens sont perturbés .

On dirait qu’un feu continu s’empare de tout le corps. Des hallucinations voluptueuses viennent charmer le regard . Toute la surface corporelle est comme chargée d’électricité,

Et les organes sexuels sont d’une sensibilité telle que le moindre contact entraîne l’émission de la liqueur séminale . Les yeux sont rougis, la soif est intense, et des vomissements pituiteux sont fréquents .

La fureur érotique s’exagère parfois avec des paroxysmes, on a vu ainsi répété l’acte vénérien 40 fois dans une nuit sans obtenir aucun assouvissement. Dans ce déchaînement complet, s’il y a des rémissions, elles sont de courte durée .

Enflammées par le priapisme, les parties génitales peuvent alors tomber en gangrène et en 2 ou 3 jours, un septénaire tout au plus, et c’est la mort assurée .

Avec un traitement adapté, il y a quelques chances d’obtenir un apaisement de l’esprit et des sens .Seules les érections persisteront un certain temps mais sans fureur et sans emportement lubrique . Le malade en ressortira épuisé et honteux, souffrant de palpitations .Beaucoup de bromures, des diurétiques à haute dose, des bains froids sont indiqués, de même que l’usage de narcotiques, d’antispasmodiques comme le camphre, le nymphéa . On utilisera aussi des lotions sulfureuses ou mercurielles pour soulager les irritations des parties génitales .Le malade doit rester au calme ; on peut le ligoter si besoin.Une fois apaisé, il faut le concentrer sur des travaux sains, quelques fois jusqu’à la fatigue de façon à corriger par l’hygiène de vie les dérèglements de l’imagination et les transports des sens du satyriasis .

23 mars, 2007 à 15:54


4 Commentaires pour “Le Satyriasis”


  1. Dudu Joe écrit:

    c’est vraiment dur pour un homme atteint de cette maladie.Aller en érection jusqu’à vomir!Devenir un danger public jusu’à etre ligoter?Que Dieun m’en garde.C’est une maladie gravement grave.

  2. Mama écrit:

    Mon copain est atteint par cette maladie enfin du moin les symptome qu’il a son similaire a ceux-la. J’ai déjà essayé tellement de chose que je ne sais plus comment faire et lui même a peur de ce qu’il pourrais etre capable de faire. Aidé moi.

  3. maillot psg pas cher écrit:

    I all the time used to study post in news papers but now as I am a user of net therefore from now I am using net for posts, thanks to web.
    [url=http://www.masciabrunelli.it/fr/maillotpsg/]maillot psg pas cher[/url]

  4. maillot Matuidi pas cher écrit:

    I enjoy what you guys tend to be up too. This sort of clever work and coverage! Keep up the wonderful works guys I’ve incorporated you guys to my own blogroll.
    maillot Matuidi pas cher


Laisser un commentaire