Prendre soin des autres

Les VESANIES ou Dérèglements de l’esprit

Il est très souvent question d’une maladie chronique caractérisée par une altération partielle ou générale des fonctions intellectuelles , affectives ou sensoriales .

-Troubles des fonctions intellectuelles : certaines conceptions délirantes et incohérentes mettent semble-t-il, hors d’état de fonctionner la mémoire, le jugement et la conscience . Le malade croit fermement à une idée erronée, à de faux jugements et sa volonté s’en trouve pervertie . Ces troubles partiels peuvent parfois n’interesser qu’un point très circonscrit de l’intelligence, comme c’est le cas dans les monomanies où une idée fixe et incohérente au départ entraine toute une conception délirante .

-Troubles des fonctions affectives : C’est un caractère essentiel et constant de la folie . Les sentiments sont soit exaltés ou déviés, soit complètement abolis . Il arrive même que l’instinct de conservation soit perverti; l’individu, emporté par ses extravagances, ne prend plus garde à sa vie . Quelques passions sans règles n’obéissent qu’à l’entrainement du délire . Le rire, les larmes, la joie et la fureur peuvent se succéder sans motif et les gestes, la voix, le langage ne pouvant que témoigner du désordre complet de l’esprit . On a vu des malades répéter inlassablement certains mots, débiter des prières, etc…
-Troubles des fonctions sensoriales : Ce sont les plus singuliers et les plus caractéristiques de la folie . Il s’agit d’ hallucinations, de fausses sensations et d’ illusions sensoriales . Les hallucinations sont des visions sans objet réel qui débouchent sur des sensations vraies que les patients perçoivent bel et bien . Ces sensations peuvent être viscérales, se limiter à certains organes, quelques parties du corps ou même le corps tout entier . Les hallucinations sont capables d’affecter n’importe quel sens isolément ou ensembles . Les plus fréquentes sont celles de l’ouïe . Les malades se disent en communication avec des êtres imaginaires, avec des divinités et obéissent à des voix mystérieuses . Il arrivent qu’ils entendent des injures, des plaintes . Les hallucinations de la vue donnent souvent un corps aux voix qui sont entendues mais elles peuvent aussi exister seules . Elles se développent de préférence la nuit, peuplant les chambres de fantômes . Le malade est complètement convaincu de la réalité de ses visions et n’en accepte aucune critique . Il est très souvent question d’êtres surnaturels, de saints ou de Dieu lui-même . Parfois les perceptions délirantes transforment les objets existants, les visages familiers, les lieux . Les hallucinations du goût et de l’odorat sont assez fréquentes . Le sujet ressent des saveurs ou des odeurs agréables, mais c’est plus souvent l’inverse . Les odeurs sont putrides, nauséabondes ou on cherche à l’empoisonner . Les hallucinations du toucher ne sont pas rares non plus . Elles sont connues pour être particulièrement rebelles et constituent pour les patients une souffrance terrible . Ils ressentent la présence d’animaux qui les dévorent de l’intérieur, sont convaincus que des ennemis les maltraitent physiquement, qu’ils sont sous l’emprise de quelques magnétiseurs, sorciers ou télépathes malfaisants . Certains sont persuadés d’avoir des corps étrangers dans les organes ou des tumeurs cancéreuses , d’autres croient être changés en animaux ou que leur corps est violemment transporté à de grandes distances . Il arrive que tout cela dégénère en désirs vénériens toujours inassouvis .

Toutes ces berlues ou hallucinations alimentent et enrichissent les délires et servent de bases aux faux jugements et aux idées fixes . Hallucinations et délires s’ajoutent et engendrent tout un tas de conceptions erronées .

Les thèmes de grandeur sont souvent rencontrés . Il est question de pouvoir, de richesse, d’estime de soi excessive, d’ambition sociale, politique, de supériorité intellectuelle … Ces idées sont fréquemment accompagnées d’une sorte d’exaltation de l’humeur, d’exhubérance et d’hyper activité . L’euphorie peut aussi se manifester au niveau sexuel d’ailleurs . Le sujet, malgré une taille petite, se sent pnapolon.jpguissant, important, historique, vedette . Son goût pour le pouvoir ne s’assume pas comme tel, alors il simule l’ouverture, la démocratie, le partage, en offrant à ses ennemis quelques minuscules parcelles de son pouvoir, jouant ainsi le grand-coeur, la compréhension, la bonne entente … Et ce nouveau pouvoir, du coup, se teinte d’une divine mission du bien, comme si son objectif premier était de sauver l’humanité . Pour gagner la confiance, il instille la peur, fait croire à des dangers potentiels, incrimine les étrangers…

 

sarkozy1.jpg
Dans une période de corruption généralisée, il s’est vaillemment lancé dans une guerre sans merci pour rétablir le temple de David à Jérusalem . Il est mort en héro dans son bunker dans des conditions mal élucidées .

29 juin, 2007 à 16:43


Laisser un commentaire