Prendre soin des autres

La Maladie de la Persécution

C’est la conviction délirante d’être l’objet de la malveillance d’autrui . Parfois, le ou les persécuteurs sont des êtres magiques, imaginaires ou même une sorte d’association secrète .francmacon.jpg

On retrouve des idées de persécution dans de nombreuses maladies mentales, mais la maladie de la persécution est quelques fois une pathologie à part entière, une vésanie qui, à la longue, se termine par une cristallisation des thèmes délirants, qui restent fixes . Le malade est définitivement persuadé de subir la perversion des autres et il construit alors un système de défense complet et inattaquable .

Certains malades de ce type agrémentent leur évolution d’une période que l’on dit « ambitieuse ». En voici un exemple très évocateur :

Mme B. , environ 35 ans, est une personne un peu solitaire, abandonnée par sa famille et ses amies . Elle se rend un jour auprès du commissaire de police pour réclamer cette fortune qu’on lui a dérobée tantôt et pour se plaindre de ses persécuteurs . A ce moment-là, comme elle présentait des hallucinations de l’ouïe et du goût, elle a donc été internée. On l’insultait sans cesse,insultes.jpg

avec des paroles ordurières et on jetait des saletés dans sa nourriture . Si elle n’avait été qu’une femme ordinaire, elle aurait péri, mais, grand personnage, elle était bien trop forte pour que les poisons agissent sur elle. Elle a pu ainsi résister à toutes ces incroyables mauvaises odeurs qu’on lui envoyait, par des tuyaux cachés dans l’épaisseur des murs, et qui lançaient des émanations toxiques .tuyaux.jpg

Elle dit qu’on l’agresse, qu’on la brutalise, qu’on l’empêche de dormir . Elle fait allusion à des personnages dont elle a du repousser les approches pendant la nuit, montrant ainsi une sensibilité génitale troublée . Mais il est à noter qu’au milieu de tout ce fatras d’impressions sensorielles perturbées, elle ne présente aucune hallucination visuelle . Jamais elle ne voit ses conspirateurs, ils restent cachés dans les ténèbres . « Je n’ai point de visions visibles » dit-elle avec cette faculté propres aux aliénés de créer de beaux néologismes . Ses hallucinations sont surtout psychiques : on espionne sa pensée . Car on sait bien qu’elle est une Reine et on veut l’empêcher de régner . C’est ce qui domine chez elle : sa mégalomanie . Dans toutes ses conversations, ses idées ambitieuses apparaissent: elle est reine et ne veut point être une subordonnée .reine.jpg

Elle ne reconnait que Dieu, et encore, elle pourrait en faire ce qu’elle en voudrait . « Je suis moi seule », dit-elle .

Depuis le jour où elle est venue se plaindre de sa fortune dérobée, son délire s’est enrichi . Elle est sans cesse en agitation, toujours animée contre ses persécuteurs, elle ne décolère pas . Complètement folle et pourtant, sa parole reste nette, bien articulée . Elle n’a point de conceptions niaises et aucune défaillance . Elle ne se contredit jamais . Son intelligence est parfaitement conservée !

C’est une vraie ambitieuse et une vraie persécutée . Elle incrimine tout le monde et ne parvient jamais à désigner de vrais persécuteurs .

Cet exemple nous permet de mieux comprendre cette pathologie : quand on retrouve des conceptions ambitieuses délirantes, inévitablement, elles versent à un moment donné vers la persécution . L’idée de l’injustice prédomine, hante le cerveau du persécuté: on cherche à lui nuire, à voler sa fortune, à lui faire des procès injustes .

jamaiscontent.jpg

C’est un jamais content, jamais satisfait, jamais tranquille, jamais résigné. Il se bat sans cesse et le chagrin partage sa vie .

Le persécuté a cette manie : il écrit , noircit du papier, note tout, écrit aux politiques, au pape, aux Présidents, aux avocats, etc… Il a la « manie des petits papiers » . On en trouve partout chez lui .

Mais est-ce que les persécutés sont tous appelés à devenir ambitieux ? Rien est moins sûr . Il y a 4 phases, en général dans ce type de délire chronique qu’est la maladie de la persécution: la période d’invasion où les premiers éléments délirants apparaissent, souvent lors d’une bouffée délirante, la période de persécution, la période d’ambition et enfin la période de démence . Mais ces 4 stades n’existent pas toujours tous et ne se suivent pas non plus forcément dans cet ordre là .

perscut.jpg
Certains persécutés passent 5, 10 ou même 15 ans sans avoir eu la chance d’entamer une phase ambitieuse et tombent ensuite dans la démence .

Je remercie Benjamin Ball pour sa contribution à la rédaction de cet article .

3 août, 2007 à 14:47


7 Commentaires pour “La Maladie de la Persécution”


  1. Julie CROS écrit:

    Julie, voici la maladie de ta maman,c’est trés grave vraiment car elle est en plein dedans, cette article est profond et montre tous les aspects c’est assez terrible car au bout il y la démence si elle ne se soigne pas la tête de suite.

  2. mulhauser écrit:

    que dire d’une personne qui se fâche avec ses voisines, sans aucune raison apparente, ou simplement le fait de parler de quelqu’un de sa famille, pour elle, cela devient une souffrance comme si un phrase lâchée était pour elle un très gros secret qui en fait n’en n’est pas un. Alors à ce moment là toute sa colère se déchaine.C’est une personne qui veut toujours déménager à plus de 1000 km de ses proches et de son entourage, mais, jusqu’à maintenant rien ne bouge.

    Toutefois, cette femme a un orgueil énorme et n’hésite pas à insulter des personnes qui sont en rémission alcoolique, de leur dire ‘vous n’êtes qu’un alcoolique’ cela oblige la personne attaquée de répondre vivement. Il me semble que dans ce système l’humilité devrait être présente et ne pas détruire tout le travail accompli par cette personne malade chronique.

    Enfin, je ne suis pas magicienne, et, je ne sais pas quoi faire devant une telle situation

  3. Courteau Danielle écrit:

    Bonjour,

    j’aimerais savoir si la maladie de la persécution et génétiquement transmisible aux enfants et petit enfants? Je suis inquiète a ce sujet ma fille ayant eu une grand mère ayant la maladie de persécution?

    Merci pour vos réponses

  4. solange carlier écrit:

    mon mari agé de 78 ans est sans cesse en train de penser que à la moindre parole que je lui adresse , je le devalorise, alors que nous ne sommes maries que depuis 5 ans ; d apres ce que j ai pu savoir , il en a ete a peu près de meme dans son premier mariage; que faire, je n ose plus engager une conversation, meme anodine, qui pourrait lui faire dire » oui , de toute façon j ai toujours tort  » sa reponse favorite donnez moi un avis merci

  5. Motrani saida écrit:

    Voila j ai ma fille elle a 18ans elle souffre d un delire de persucution elle

  6. Motrani saida écrit:

    Jai ma fille qui croi percevoir un jeune homme quel le voi tou partou merci de repondre ma question

  7. sineurbe écrit:

    difficile de répondre à vos questions en commentaires qui nécessiteraient des approfondissements suivant chaque cas. je vous conseille la lecture d’un ouvrage qui j’ai édité chez EDILIVRE intitulé « TRANCHES DE VIE EN PSYCHIATRIE ». Dominique Sanlaville. On peut le commander de partout, chez Amazon, à la Fnac…Voici le lien ci dessous :
    https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/761348/s/tranches-de-vie-en-psychiatrie-dominique-sanlaville/


Laisser un commentaire