Prendre soin des autres

La Folie des Grandeurs

 » Le problème avec la folie des grandeurs, c’est qu’on ne sait pas où finit la grandeur et où commence la folie  » Oscar Wilde

C’est une des manifestations la plus spectaculaire et la plus fréquente de la folie : l’exaltation de la personnalité . On retrouve parfois cette pathologie associée à d’autres, mais elle existe aussi seule . Elle s’exprime alors par un délire de grandeur, un sentiment de satisfaction, des idées de richesse, de puissance, de super santé, etc…

lemeilleur.jpg

L’orgueil est tellement démesuré qu’il constitue à vrai dire le fond même de la maladie . Il s’agit là d’un véritable délire partiel, car mis à part sur ce point précis, le reste du raisonnement est parfaitement conservé . Et nous avons d’ailleurs souvent à faire à des personnes d’une intelligence remarquable .

Voici un exemple savoureux de par les idées délirantes qui y sont développées et nous remerçions Benjamin Ball de son concours pour la rédaction de ce texte :

Mr S passait une nuit à l’hôtel . Pour l’embêter, quelques jeunes gens ont fait semblant d’enfoncer sa porte . Et lui, se croyant attaqué par des brigands, leur jeta au visage le contenu d’un vase plein d’acide sulfurique dont il se servait pour exercer son métier de graveur . Incarcéré aussitôt, il fit l’objet d’une expertise médico-légale et on reconnu aisément chez lui un délire des plus exubérants . Lorsqu’il parle de sa vie arrive sur ses lèvres une véritable explosion naïve d’orgueil, il ne s’accorde que des éloges avec une simplicité déconcertante . Il se dit descendre d’une famille princière qui a perdu sa haute position à la suite d’idées généreuses mais un peu trop libérales . Et à part pour son père qu’il décrit comme un inventeur et un découvreur brillant mort trop jeune, il n’a pour le reste de sa famille que des paroles sévères . Très tôt il a du se débattre seul dans la vie .Mais déjà très jeune son génie s’est imposé : il a appris seul les arts, les sciences, les mathématiques et a découvert la quadrature du cercle . Il est devenu le père de la géologie moderne et considère les autres géologues comme des intriguants qui s’approprient le travail d’autrui . Parmi ses invention, on compte: le meilleur moyen de diriger un ballon et un autre, tout à fait révolutionnaire, pour propulser les bateaux en les équipant d’un jet d’eau arrière comme cela existe chez les poulpes .

poulpemoteur.jpg Il s’agit en fait d’un poulpe à moteur .
La marine française n’a pas voulu s’intéresser à sa découverte mais le gouvernement anglais lui en a donné une somme d’argent considérable qu’un intermédiaire malhonnête lui a dérobé . Il parle plusieurs langues et a inventé la langue universelle . En archéologie, il se dit supérieur à Champollion car il a trouvé mieux que lui la clé des hiéroglyphes . Il a publié à ses frais tous ses travaux et les distribue gratuitement avec le désintérêt du vrai savant .

Mais au résultat, cet homme illustre, ce génie est sans le sou et doit continuer, pour survivre, son petit métier de graveur, travaillant sous les ordres d’orfèvres ou de commerçants . Mais il conserve secrètement un ouvrage splendide de 80 planches gravées par lui et chacune est un véritable chef-d’oeuvre . En le publiant, il aurait de quoi bien vivre toute sa vie . Il sait qu’il peut faire fortune quand il veut .

En réalité cet homme vit dans ses chimères . Il s’est fabriqué un monde où il règne en maître alors qu’il n’a jamais été ni célèbre, ni artiste, ni chercheur . Et il dit mépriser l’argent comme la gloire et être insensible aux appâts vulgaires de l’ambition . Pourtant il est profondément égoïste, s’est détourné de sa famille, de ses amis et reste pénétré d’un orgueil gigantesque et naïf. Il n’est préoccupé que d’une seule chose : le développement de ses idées .

Que lui a-t-il manqué pour être un vrai homme de génie, un savant ? Peut-être une autre éducation, plus complète, peut-être plus de précision et de concision dans ses conceptions intellectuelles ! Ce qui a fait barrage, en réalité, c’est ce délire toujours présent, cette conviction de tout savoir . Sans cela il aurait peut-être poussé plus loin ses études et ses recherches ?

Dans chacune de ses paroles il exprime ce désir d’être le meilleur, invincible et il s’est persuadé lui-même d’être l’auteur de toutes ces inventions qu’il énumère en toute bonne foi . Sur ce délire des grandeurs se sont greffées quelques vagues idées de persécution : les autre sont des ennemis qui cherchent à lui voler son bien . Ce n’est pourtant pas un vrai persécuté, il n’a pas d’hallucinations de la vue et de l’ouïe .Par contre il est vraiment mégalomane, rayonnant de sa

mgalomane.jpg

puissance logique et enchaînant ses idées sans se contredire . Il parvient à coordonner son délire et met toute son intelligence à le rendre crédible . Il étudie par avance les objections qu’on peut lui faire et prépare aussi les réponses . On le sent toujours armé de pied en cap pour discuter . Il reste figé dans ses idées . Il conserve de l’aversion pour la véritable amitié, préfère la solitude . Sa famille, entre autres, risquerait de révéler des souvenirs inopportuns …

 

14 août, 2007 à 10:52


Un commentaire pour “La Folie des Grandeurs”


  1. z.b écrit:

    je suis malade de folie de grandeur j’ai besoin de votre aide et au méme temps j’ai le complexe d’inféririté car j’ai pas de seins et fesses comme les autre femme et je suis trs mince.


Laisser un commentaire