Prendre soin des autres

Il est difficile d’être fragile

 

          Un français sur deux déclare souffrir ou avoir déjà souffert de fragilité mentale . La France serait-elle à moitié folle ? En tout cas elle est championne de la consommation d’antidépresseurs, elle a la médaille à ce niveau là ! 8 français sur 10 pensent que pour aller mieux, il suffit d’une bonne hygiène de vie . 62% sont persuadés que les médicaments sont très efficaces . 42% pensent qu’il suffit de prendre sur soi et d’attendre que ça passe . 71% pensent que parmi les causes susceptibles de rendre fragile, le travail arrive en tête avec son stress, ses objectifs de production, ses menaces de chômage . Si le travail est souvent facteur d’intégration, force est de constater qu’il peut aussi nuire gravement à la santé .prozacsantaclaus25108.jpg

 Les nombreux suicides actuels dans certaines entreprises en témoignent . Et les hommes plus que les femmes adoptent des solutions radicales . Evoquer sa faiblesse, ses zones d’ombre n’est pas digne d’un homme ! Derrière le mot « psy » se cache encore une  grande incompréhension et une grande peur ! (institut de sondage TNS juin 2009)

Il est bien difficile d’être fragile et d’être accepté avec ses fragilités dans cette société qui ne valorise que la rentabilité et l’efficacité. Malheur aux vieux qui ne sont plus assez vifs, malheur aux handicapés chienhandicap.jpgqui n’entrent pas dans les normes de productivité, malheurs aux malades en général qui pèsent sur les charges collectives . Derrière ce rejet se dissimule toujours très mal cette vieille tentation d’eugénisme et d’euthanasie qui nous rappelle cet ancien projet nazi concernant  « les vies qui ne valent pas ou plus la peine d’être vécues » !

 Le droit de ne plus encombrer, de ne plus être une charge pour les autres, de ne plus gêner conduit régulièrement de nombreuses personnes au suicide ou les amènent dans les services de psychiatrie . On les retrouve épuisés, honteux, culpabilisés, ne pouvant plus faire face, avec une situation sociale dramatique .

Notre société interdit d’être fragile  et ceux qui le sont ou le deviennent sont rejetés ou marginalisés comme des « a-normaux » .

Cette société est mortifère parce qu’elle nous oblige à vivre dans le mensonge . Car il est humain d’être fragile . Par nature l’ humain est fragile . Qui de nous peut prétendre ne pas avoir de limites, de failles ?

La société nous impose en permanence de cacher, de compenser nos manques et nos fragilités . fantasmecanne.jpg

Est-il possible de vivre des relations humaines authentiques quand on est sans cesse obligé de se contrôler, de rester bien indépendant des autres et de porter partout sa grosse carapace protectrice ? Nous nous mentons à nous-mêmes tout le temps . C’est pas facile de reconnaitre ses fragilités, ses manques, ses zones d’ombre, ses démons intérieurs, pas facile de s’accepter négativement sans perdre l’estime de soi et des autres bien sûr . Peut-on miser sur la capacité de compréhension et de bienveillance de notre entourage familial, professionnel ou social ? Peut-on s’exposer si l’on craint d’être détruit ? Quand on est entrainé depuis tout petit à vivre sous le projecteur des comparaisons, quand on est entrainé à être le meilleur, il est impossible de se risquer à se montrer tel que l’on est .

Quelle immense difficulté alors pour ceux qui souffrent de faiblesse psychique et qui vivent sous le regard des autres . Pourtant, nos fragilités et nos faiblesses peuvent être aussi notre force et notre richesse . Quand on accepte de montrer ses faiblesses, du même coup on permet aux autres d’exposer aussi les leurs et on peut alors construire avec eux une relation authentique, en abattant les masques . On peut évoquer ces fragilités qui nous habitent et nous paralysent sans peur d’être jugés ou assimilés à des nuls . Accepter ensemble nos propres vérités et pouvoir enfin être nous-mêmes avec ces défauts qui font aussi nos qualités .

Faudrait-il en arriver à promouvoir un droit à la fragilité ? Le droit d’être fragile sans être exclus de la société, sans être contraint de vivre dans le déni ou de jouer un rôle pour pouvoir être accepter .hommefragile.jpg

Cette vérité nous rendrait libre, elle serait notre force et humaniserait nos relations . Oser être vulnérable, prendre le risque d’être atteint, déstabilisé… mais vivant .

5 mars, 2010 à 9:20


14 Commentaires pour “Il est difficile d’être fragile”


  1. Wolfgang écrit:

    Je ne vois pas en quoi le fait, par exemple, de militer contre les antidépresseurs serait une bonne façon de prendre la défense des « faibles » dont le sort semble vous préoccuper.
    Les antidépresseurs peuvent sauver des vies, ils peuvent par exemple aider quelqu’un qui n’a plus d’énergie, ne ressent plus aucun enthousiasme pour rien, à retrouver une vie normale.
    Quelle autre solution vous préconisez pour des gens qui sont en grande souffrance et pour qui les autres solutions ne marchent pas ?

  2. alain braconnier écrit:

    je crois qu’être fragile est difficile dans notre monde contemporain. J’ai écrit recemment un livre « protéger son soi » pour faire mieux connaitre a chacun les ressources internes don l’etre humain dispose comme l’humour, la sublimation, l’affirmation de soi…Nous en possédons 27 appelés les mécanismes de défense ou de coping. Pour autant les médicaments antidépresseur , à condition qu’ils soient correctement prescrits sont dans certains cas un bon moyen de mieux savoir utiliser ses ressources psychologiques. Il n’y a pas de mon point de vue à cette condition d’opposition

    Dernière publication sur Alain Braconnier : L'OPTIMISME

  3. Diez Olivier écrit:

    Bravo pour ces messages très sensés, terriblement réels!

    Les antidépresseurs et anxiolytiques ne sont pas une solution sur le long terme! Pour être global, c’est tout un modèle de société qu’il faut revoir et c’est notre rôle à tous de dénoncer cette mascarade imposée par cette société (les comparaisons incessantes depuis le plus jeune âge, la vie dite idéale, etc). Retroussons nos manches et rêvons un monde meilleur! Parce que c’est par les rêves qu’un meilleur présent se construit…

  4. Comparatif mutuelle écrit:

    Merci pour ce partage. Une synthèse qui donne envie de le lire…

  5. mutuelle internet écrit:

    hmm!! perception psychologique des humains! plus qu’un article à lire, on le vit même!

  6. mutuelle écrit:

    Merci pour cette perception psychologique

  7. remboursement mutuelle écrit:

    belle article, bravo a l auteur du blog

  8. telecharger jeux gratuit ddl megaupload,download games free pc,psp,ps3 écrit:

    Merci pour l’article

  9. Comparatif mutuelle écrit:

    Merci pour le partage

  10. Mutuelle optique écrit:

    Merci pour l’infos :)

  11. Mutuelle dentaire écrit:

    Merci pour l’article

  12. Mutuelle dentaire écrit:

    Merci c’est intéressant

  13. Assurance auto non paiement écrit:

    Votre blog est bien fait

  14. santementale écrit:

    C’est vrai que les médicaments ne sont pas à long terme une carapace pour ce cacher derrière sans vouloir faire le moindre changement à sa vie. Mais les médicaments sont très importants dans une vie surtout en santé mentale et les gens se doivent de croire en leur efficacité. Leur foi dans ces soins médicaux change leur vie. Alors pourquoi pas les adopter…tout en sachant qu’il faut changer soi-même. Les médicaments sont une bouée lors d’un naufrage. Sumergé par les flots des émotions,ils régularisent l’humeur.

    Moi j’en prends et il s’agit, pour moi, de faire tomber mon masque que de l’assumer. Une maladie mentale incurable avec des moments dépressifs ne se soigne pas tout seul. Moi aussi, je lutte contre les préjugés. Je ne suis pas folle même si j’ai des moments de folie ( psychose). Je suis fonctionnelle, mais je fonctionne sur quoi: les médicaments.

    Si vous acceptez, je metterai bien vos statistiques sur mon blog santementale.unblog.fr

    Merci!


Laisser un commentaire